Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 00:45

 

Difficile de revenir par ici le cœur léger.
Difficile de trouver un nouveau sujet de rigolade, de polémique, de je ne sais quoi.
Je suis là, à me dire que l'heure est venue de tourner cette page "Charlie", sans pour autant savoir de quoi je vais parler.
Pas sûr que cet article soit des plus réussis, mais enfin, il fera office de transition entre l'horreur et le reste.
Tout le reste...
Je pourrai sans trop de peine, vous parler à nouveau de ma petite vie insignifiante, de mes peurs, de mes joies, de mes coups de cœur, de mes coups de gueules.
Vous affirmer sans ciller que je viens de tomber amoureux de la plus formidable des filles, inaccessible, certes, mais formidable quand même. Vous expliquer à quel point l'actrice à la télé ou la chanteuse sur scène m'a envoûté.
Je pourrai parler encore de tous ces petits instants privés et anodins qui deviennent ici, pour quelques secondes, le point de mire de toute une existence.
J'aurai tout le loisir d'expliquer pourquoi Nadine Morano ou JF Copé sont des êtres insignifiants pour moi.
Dire tout le mal que je pense de Nolwenn Leroy et tout le respect que j'ai pour Hollysiz.
Me moquer des miss de canal et vanter les mérites de Laurent Ruquier.
Dire tout haut ce que déjà, je pense tout haut.
Faire de cet espace un endroit privilégié de ma liberté de penser, de dire et d'exprimer.
Je peux bien faire le beau derrière mon écran, je ne suis pas un blogueur qui risque sa vie à chaque lettres appuyées sur mon clavier.
Je ne suis pas un résistant de l'extrême qui dénonce les injustices d'un système politiquement corrompu jusqu'à la moelle.
Non, je suis toujours le même, Guillermo, avec l'envie d'écrire ce qui me passe par la tête que ce soit démago ou dérangeant, triste ou drôle, déroutant ou anesthésiant.
Il va juste me falloir encore quelques jours pour me remettre définitivement des derniers événements qui ont secoué le pays et ma petite vie bien tranquille.
L'impression d'avoir été écrasé par un bulldozer en pleine fleur de l'âge et d'avoir perdu ma répartie, mon inspiration, ma joie de vivre.
Mais ça reviendra, parce que c'est ainsi que fonctionne la vie. Le poète disait : "Avec le temps va tout s'en va..."
Laissons lui en donc, au temps, du temps, pour adoucir les jours, rendre sa beauté à la vie et refaire de ce monde (peut-être de façon chimérique) un havre de paix.
Je reprends très bientôt mes vieilles habitudes et vous retrouve vite pour parler de choses bien plus légères.

 

 

Repost 0
Published by Guillermo - dans C'est la vie...
commenter cet article

Quesako

  • : La boite de Guillermo
  • La boite de Guillermo
  • : Des coups de gueule et des coups de coeur, des lettres ouvertes à tout un chacun, des mots, des phrases, des idées, de l'ironie et une bonne dose de dixième degré...
  • Contact

Recherche